Pour le Canada, osez également l’hiver

Il y a quelques mois, j’étais aux îles de la Madeleine, en plein golfe du St Laurent. Elles s’étendent sur 100 kilomètres et sont constituées d’une douzaine d’îles, dont six sont reliées par d’étroites dunes de sable. L’hiver, cet archipel n’est accessible que par avion. La neige et la glace transforment les Îles de la Madeleine en un décor lunaire animé. Ce petit bout de terre vit à son propre rythme. A votre retour, quand vous en parlez avec les Canadiens, leurs yeux brillent et tous vous disent « Ça a toujours été mon rêve d’y aller! »

Enfin, le programme pour la plus belle expérience est prêt : Observation des blanchons sur la banquise

Chaque année, de fin février à début mars, des centaines de milliers de phoques du Groenland viennent donner naissance à leurs petits – les blanchons – sur la banquise ceinturant les Îles de la Madeleine. Des excursions en hélicoptère, encadrées par des spécialistes, sont alors organisées vers la banquise pour observer les phoques adultes et les blanchons dans leur habitat naturel : un spectaculaire paysage de neige et de glace animé par la présence de cet immense troupeau. A l’âge adulte, les phoques du Groenland ont la tête noire et possèdent un pelage gris avec deux larges bandes noires de chaque côté du corps qui se rejoignent sur le dos. A la naissance par contre, les blanchons ont un poil long et blanc. Durant les deux premières semaines de leur vie, les jeunes vont engraisser à un rythme effréné grâce au lait maternel contenant 40% de matières grasses. Pendant ce temps, leur pelage blanc se détache en lambeaux et leur allure leur vaut le surnom de «guenillou». Environ deux semaines après sa naissance, le nouveau-né est sevré et la mère va alors l’abandonner sur la glace pour s’accoupler de nouveau. Sa peau est maintenant argentée et parsemée de taches plus foncées.

Outre ce spectacle naturel exceptionnel, qui ne peut être apprécié que 2 à 3 semaines par an, les îles de la Madeleine valent le déplacement, même (ou surtout ?) au cœur de l’hiver. D’origine acadienne et d’appartenance québécoise, les Madelinots sauront vous charmer avec leur langage coloré et leur accueil chaleureux. Destination gourmande, les îles de la Madeleine offrent une vaste gamme de produits de la mer et du terroir qui sauront satisfaire l’épicurien en vous. Les départs pour 2014 sont programmés entre le 26 février et le 12 mars mais ne l’ébruitez pas trop car il n’y a pas de la place pour tout le monde.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *